Spirits in the city

Retour à la liste des articles

Le Monde du Whisky est allé faire un tour à la Galerie des Blends au Lockwood, 73 rue d’Aboukir, dans le cadre du parcours Spirits in the city organisé en marge du Whisky Live 2014.

Le Lockwood est un lieu unique, sa cave en pierre de taille aux multiples alcôves est une invitation au voyage dans le temps. C’est dans ce cadre mystérieux que des marques comme Ballentine’s, Johnnie Walker ou Dewar’s ont organisé une galerie de blends retraçant l’histoire de leur art et permettant de découvrir la genèse de leur savoir faire tout en dégustant un de leurs fameux nectars.

 

Coffret Ballentine's Spirits in the cityC’est avec Gow Lewis, brand ambassador de Ballentine’s que nous débutons notre parcours avec un coffret créé par Sandy Hyslop. Tout l'art du maestro, 5ème Maître Assembleur de la Maison Ballantine’s est mis à l'honneur dans ce coffret baptisé « La clé de l’assemblage ». Nous découvrons 3 des singe malts emblématiques entrant dans la composition du Ballantine’s 17ans, avant de goûter ce fameux blend désigné «­Meilleur blended scotch whisky­ de l’année 2014 » par Jim Murray.

Le premier single malt, le «­Miltonduff Edition­» apporte une douceur crémeuse à l’attaque du Ballantine’s 17 ans. La découverte se poursuit avec «­Glenburgie Edition­» dont les arômes de fruits et de miel se manifestent notamment au palais. Enfin le "­Glentauchers Edition­» et ses saveurs délicates de noix et de baies signent la longue finale si caractéristique de Ballantine’s 17 ans.

Pour ce blend, Ballentine’s a recherché l’équilibre et depuis sa création en 1930, les maîtres assembleurs qui se sont succédé ont relevé le défi et réussi à garder à ce blend son caractère d’origine.Sandy Hyslop maître assembleur Ballentine's

Le nez révèle des notes de chêne mélangées à la douceur de la vanille. Au palais, c’est de la douceur faite de miel et de vanille crémeuse. Une finale longue et légèrement épicée vient conclure élégamment le tout.

 

Après cette agréable mise en bouche, nous savourons un Johnnie Walker Blue Label complexe intense et fruité et avant de refaire surface, un Dewar’s white label fruité dans lequel le single malt de Aberfeldy est à l’honneur.

 

Sandy Hyslop a bien raison de dire que « L’assemblage est un parcours artistique dont l’harmonie est l’ultime destination ».

Retour à la liste des articles