Les régions du Scotch whisky

Les régions du Scotch whisky

Retour à la liste des articles

 

Les whiskies écossais sont élaborés dans différentes régions, chacune conférant au résultat final sa marque caractéristique.
Une loi, la Wash Act de 1784, définit l’établissement d’une ligne imaginaire entre Dundee et Greenock, la “Highland Line” séparant ainsi les plaines des hauts plateaux, de la région des Lowlands. Pour encourager la distillation légale dans les HIghlands et compenser les ravages de la disette, cette loi mit en place des niveaux de taxes différenciées favorisant ainsi les Highlands. Cette mesure provoqua la colère des producteurs de whisky des Lowlands. En réponse à ce mouvement de protestation les autorités interdirent l'exportation du whisky des Highlands, moins taxé.

 

Régions scotch whisky


Highlands

 

Les alambics utilisés dans la région des Highlands étant plutôt de petite taille, ils permettent aux produits lourds, telles les huiles, de passer jusqu’au distillat final.  Cela confèrere à ces whiskies une palette aromatique très large.
Dans les Highlands, région la plus étendue de l'Ecosse, on a l’habitude de classer les distilleries en se référant à la rivière la plus proche (Spey, Bogie, Deveron, Findhorn, etc).

Les distilleries du Nord de la région des Highlands sont situées en majorité sur la côte et sont donc marquées par la salinité. Un palais affûté y distinguera des goûts de bruyère et d’épices combinés à un léger arôme tourbé. Parmi les distilleries du Nord des Highlands on trouve Glenmorangie fondée en 1738 dans la ville de Tain et qui puise son eau dans les sources de Tarlogie, Dalmore installée dans la ville d’Alness et qui puise son eau dans la rivière Alness, Old Pulteney dans la ville de Pulteneytown directement sur la côte sous influence directe des vents marins. 


Les whiskies du centre des Highlands ont un goût plus doux et moins tourbé que ceux du nord. Ils sont distillés dans des établissements comme Dalwhinnie, dans le village du même nom. Celle-ci puise son eau dans des sources locales dans une région où les tourbières sont très nombreuses (malt utilisé dans l’assemblage du blended Black & White). On y trouve également Edradour, la plus petite distillerie d’Ecosse et Deanston qui utilise des malts non tourbés, située sur la rivière Teith.
A l’Ouest, on trouve Oban qui produit un whisky au goût intermédiaire entre celui fumé du whisky des îles et celui plus doux de l’intérieur des terres, Ben Nevis puisant son eau dans le Allt a’Mhuilinn au pied des montagnes (malt utilisé dans l’assemblage du blend Long John) et Talisker située sur l’île de Skye, dont le malt est utilisé dans les blends de Johnnie Walker et White Horse.

 

Speyside

 

Rivière Spey

La région de Speyside (nommée en faisant référence à la rivière Spey) est délimitée par les rivières Findhorn à l’ouest et Deveron à l’est. La plupart des distilleries de la région puisent leur eau dans les affluents de la Spey : la Fiddich, la Livet ou l’Avon. Cette région qui fait géographiquement partie des Highlands, est le principal centre de production de scotch whisky. On y produit plus de 40 single malts, notamment ceux de Glenlivet, Glenfiddich, Aberlour, Balvenie, Cardhu, Glenfarcas. Ce sont en général des whiskies doux et fruités.

 

 

Lowlands

 

La loi dite Wash Act de 1784 fut amendée en 1786 et elle imposa aux distilleurs des Lowlands un système de taxe proportionnelle à la capacité annuelle de production par alambic. Ceci les poussa à maximiser la capacité de production en concevant des alambics permettant une vidange rapide.
La région de Glasgow bénéficiant également de conditions très favorables à la culture de l’orge, l’industrie du whisky des Lowlands développa des alambics de grande capacité qui se caractérisent par un distillat léger et floral grâce au contact prolongé avec le cuivre des alambics. Ce caractère a également été renforcé par la pratique de la triple distillation.
Les whiskies des Lowlands sont représentés typiquement par Littlemill, Bladnoch, Auchentoshan ou Glenkinchie. Les arômes dominant de ces whiskies sont l’herbe et le malt.

 

Islay

 

Les huit distilleries des îles Islay, produisent des whiskies iodés et généralement très tourbés comme le Laphroaig et le Lagavulin. Certaines distilleries comme Bunnahabain produisent cependant des whiskies moins marqués par la tourbe.


Campbeltown

 

Seules deux distilleries subsistent dans cette petite région spécifique de la côte Sud des Highlands, Springbank et Glen Scotia. Ce sont des whiskies iodés intermédiaires entre ceux des Highlands et de Islay.

Retour à la liste des articles